[Amical / RC Lens-Paris FC (1-2)] Florian Sotoca, un homme dans le match

Ce mercredi, à 18h30, le RC Lens jouait son 6e match de préparation face au Paris FC (1-2) après la défaite 3-1 de 15h contre l’Union Saint-Gilloise. Comme pour chaque rencontre, Lensois.com revient sur la prestation d’un joueur du Racing qui s’est signalé, en bien ou en mal.


L’homme du match : Florian Sotoca
Florian Sotoca est en train de marquer beaucoup de points dans cette préparation. Ce mercredi, face au Paris FC, il a déjà inscrit son 4e but cet été. Il est le joueur le plus efficace de cette phase de préparation. Encore une fois, il s’est montré généreux dans ses efforts, dans ses déplacements et a joué pour le collectif avant tout. Après son but de la tête, il aurait même pu signer un doublé sans un arrêt de Vincent Demarconnay. Depuis samedi à Genk, où il avait également été buteur, il a voyagé jusqu’à l’équipe qui semble la plus proche d’une formation type ce mercredi pour cette nouvelle journée à 2 matches. S’il continue comme ça, il sera un sérieux candidat à une place dans la formation qui débutera à Nice.

On les a aussi remarqués : Gaël Kakuta, acteur du but égalisateur en étant à la passe, a fait preuve de vista à plusieurs reprises pour jouer vite et vers l’avant. Ignatius Ganago a pris quelques coups et s’est montré généreux dans l’effort même s’il n’a pas réussi tout ce qu’il a entrepris. Jonathan Clauss a fait preuve de panache à droite même s’il est tombé aussi sur de solides clients.  Loïc Badé, bien entré dans la rencontre et sorti à la 27′ sur un pépin physique, a été coupable d’une glissade qui a coûté un penalty sur l’ouverture du score parisienne. Pourtant, il semblait une nouvelle fois à son aise sur le début de match, évoluant avec calme. Jonathan Gradit, Facundo Medina, que l’on entend toujours autant communiquer et le jeune Ismaël Boura, entré dans un rôle inédit à gauche de la défense à 3, ont tâché de s’adapter avant un passage à une défense à 4 pour la seconde période. Yannick Pandor, qui a remplacé Jean-Louis Leca peu après la reprise, est passé par plusieurs émotions. Auteur d’une mauvaise relance qui coûte cher sur le 2e but parisien, il s’est repris ensuite pour réaliser une grosse parade sur une frappe de l’intérieur de sa surface.

Des nouvelles de Loïc Badé et Jean-Louis Leca, sortis contre le Paris FC
[Amical / RC Lens-Paris FC (1-2)] Un Racing plus alerte, mais une nouvelle fois battu