Vaincu 3-1 par Dijon ce dimanche (barrage retour Ligue 1-Ligue 2), le RC Lens ne verra dans la Ligue 1. Les Sang et Or évolueront une année de plus dans l’antichambre du football français.
Du côté dijonnais, c’est le soulagement. Le club de Bourgogne a sauvé sa place en L1. A la question de savoir s’il avait de la peine pour le RCL, l’ancien coach lensois Antoine Kombouaré a livré sa réponse : « J’aurais de la peine pendant les vacances, mais, aujourd’hui, c’était mon adversaire direct. J’ai passé 3 années exceptionnelles à Lens, même si c’était dans la souffrance. On a vécu des choses sur le plan humain, c’est surtout ça qui reste. Des fois il y a des tensions, des engueulades, j’aime tancer mes joueurs, mais je les aime comme mes enfants. On les guide, mais les seuls qui jouent ce sont les joueurs. »
Propos recueillis par Christophe Schaad