Le RC Lens a déjà avancé sur son mercato d’été en s’étant déjà assuré les signatures de Manuel Perez et de Yannick Cahuzac. Ces 2 milieux arrivent respectivement en fin de contrat à Clermont et Toulouse.
Le club essaye désormais de s’attacher les services de l’attaquant Florian Sotoca, lié à Grenoble jusqu’en juin 2021, même si les Isérois ont déjà communiqué officiellement sur le futur départ de leur joueur, dans l’attente d’un accord avec sa future équipe de destination. Directeur général du RC Lens, Arnaud Pouille, invité du MaxiLigue 2 sur BeIN Sport, fait le point :
« On l’espère, on fait tout pour. Nous avons quelques engagements fermes avec des joueurs la saison prochaine et on se prépare, l’idée étant de renforcer l’équipe quand une opportunité nous est présentée. Yannick Cahuzac et Manuel Perez étaient de bonnes opportunités, ils étaient libres. Pour Florian, le mercato débute le 11 juin, je ne peux pas vous en dire plus. »
Le mercato, ce sera aussi sans doute des départs à gérer. L’attaquant Mounir Chouiar, s’il a prolongé jusqu’en juin 2021, reste courtisé et sans doute la plus belle valeur du club sur le marché des transferts avec le milieu Cheick Doucouré. Arnaud Pouille s’attend à être sollicité mais précise la position du club :
« On souhaite que Mounir Chouiar reste et aide le club à avoir les meilleures performances. Mais on n’est pas aveugles, on voit que la liste des observateurs dans les tribunes s’agrandit et on se doute que ce n’est pas moi qu’ils viennent voir ! Il y aura je pense des propositions pour un certain nombre de joueurs, on étudiera et on essayera de trouver de la cohérence dans le projet qu’il soit sportif pour le joueur ou financier pour nous. D’autres. joueurs sont observés et on verra. Nous voulons garder Mounir, Cheick Doucouré, tous les joueurs mais comme le leur dirait Philippe Montanier, s’il y a une proposition cohérente qui ferait passer un cap au joueur, on étudiera. Au bout du bout il y a la volonté du club mais aussi du joueur et pour l’instant avec Mounir, on est sur l’objectif de faire remonter le club en Ligue 1, qu’il y participe. On est donc loin de l’idée de le céder. »
Un mercato qui se travaille sans manager sportif au RC Lens après le départ d’Eric Roy. Le club, qui ne s’appuiera pas sur Axel Lablatinière, un temps envisagé mais parti pour rejoindre le Red Star, se réorganise, comme l’explique Arnaud Pouille : « Nous allons créer une cellule de coordination sportive qui va gérer les effectifs des pros, de la post formation et de la formation pour donner de la cohérence dans l’ensemble du club. Il y aura une personne à la tête de cette cellule mais je ne peux pas encore vous donner son nom. »