Fin janvier, on apprenait que Canal+ contestait le nouvel appel d’offres de la LFP, qui s’est finalement révélé infructueux. Désormais, BeIN Sports la rejoint dans son combat.

Alors que la LFP avait remis en jeu 8 rencontres de Ligue 1 et 8 rencontres de Ligue 2 suite à la défaillance de Mediapro, son principal diffuseur, Canal+ estimait que la LFP était dans l’obligation de remettre en jeu l’ensemble des lots dont notamment le lot 3 qu’elle sous-licenciait à BeIN Sports et qui comprend 2 rencontres de L1 pour une valeur de 332 millions d’euros. Canal+ avait donc assigné la LFP devant le tribunal de commerce. La première audience qui avait lieu ce vendredi a vu la chaîne qatarienne rejoindre Canal+ dans ce combat. La prochaine audience est désormais fixée au 2 mars. A noter que Canal+ a également attaqué la LFP devant l’autorité de la concurrence pour les même motifs mais également pour abus de position dominante.