Adjoint d’Eric Sikora au RC Lens jusqu’à l’éviction de ce  dernier à la fin de la saison 2017-2018, Daniel Moreira est toujours dans l’attente d’un nouveau challenge sur lequel il accompagnerait l’ex arrière droit. Des contacts ont par exemple existé du côté d’Orléans.

En attendant, l’ex attaquant a créé une société d’évènementiel dans le domaine du sport nommée M&Q, avec Franck Queudrue, autre ancien lensois. Depuis la fin de l’aventure, il confie avoir digéré. Tout en observant l’éviction de Philippe Montanier, dont « il ne comprend pas » l’éviction, il commente pour Foot Mercato : « On sent maintenant que le football actuel est comme ça. Dès que quelque chose ne va pas on veut tout de suite changer les personnes. Tout le monde est impatient. Pour eux, c’est une année décisive parce que les droits TV changent l’année prochaine, donc les équipes qui vont descendre en Ligue 2 à l’issue de la saison prochaine auront beaucoup plus de budget et pourront donc espérer remonter immédiatement. Je pense que l’objectif des propriétaires était vraiment une montée cette année. Maintenant, nous ça fait plus d’un an et demi qu’on est sur le côté. Pour moi, la page a été tournée. » Celui qui serait prêt à revenir pour faire de la formation « avec grand plaisir », affirme qu’il n’est pas parti fâché, tout en ayant le sentiment que l’environnement n’a pas toujours été clair : « Non, non, pas du tout fâché. C’est comme ça. Après, on a su que quelques personnes nous avaient planté des couteaux dans le dos, mais quand ils sont devant nous ils sourient. Mais apparemment cela marche comme ça dans chaque club. Il y a toujours des personnes qui sont contre. « Siko » reste l’idole de Lens, il y a fait toute sa formation, toute sa carrière, mais même un mec comme lui, dès que des gens ne se sentent pas d’égal à égal avec lui au niveau de la notoriété, ils sont dégoûtés et ils veulent essayer de le casser par derrière. C’est un petit peu dommage, mais c’est le football. »