Alors promu en Ligue 1, le RC Lens réalisait un joli coup en engageant Eduardo, acteur majeur de la victoire de Guingamp en Coupe de France quelques jours plus tôt. L’attaquant brésilien restera Sang et Or pendant 3 saisons, jusqu’en 2012, avant de rejoindre Ajaccio puis Metz.

Celui qui s’est révélé en Europe sous les couleurs du Grasshopper de Zurich jouait encore au football ces derniers mois, en Serie D, au Brésil, sous les couleurs du River Atletico Clube, dans l’Etat de Piaui. Il vient toutefois d’annoncer qu’à 40 ans, il était temps pour lui de prendre sa retraite sportive, d’autant qu’il vient de subir une opération au niveau d’un genou. « Il y a eu une blessure en janvier, puis la pandémie… A 40 ans, il est difficile de revenir dans ces conditions. Je souhaite revenir rapidement pour aider le sport autrement à Piaui », a-t-il expliqué dans les médias locaux. Son club a salué son départ dans un communiqué : «  Eduardo est ce que nous appelons une référence. Depuis son arrivée à River pour la première fois en 2014, il est devenu un exemple pour les autres joueurs et le bras droit du staff et du conseil d’administration du club. En 2015, il a aidé, sur et en dehors du terrain, à emmener River en Serie C du championnat brésilien. En 2019, il a été champion et capitaine de l’équipe en remportant le championnat Piauiense. Nous n’oublierons jamais ! Aujourd’hui, nous disons au revoir à Eduardo. Il dit au revoir à River en tant qu’attaquant, mais jamais en tant que référence. Il est marqué dans l’histoire et la mémoire de chacun comme l’idole qu’il est. Merci, Edu ! »