Face à la crise sanitaire, Bordeaux passe à huis clos, jauge limitée à 1 000 pour l’OM

A l’heure où les clubs de Ligue 1 tentent d’obtenir des dérogations pour accueillir plus de 5 000 spectateurs, à l’image du RC Lens qui s’est vu refuser l’accueil de 16 000 personnes face au PSG (1-0, 2e journée de Ligue 1), les temps sont plutôt à l’inverse à la diminution de la jauge. C’est le cas plus particulièrement à Bordeaux et Marseille, dans des régions particulièrement touchées par le Covid-19.


Le club girondin, qui viendra à Bollaert samedi (4e journée de Ligue 1, 17h, à suivre en direct sur Lensois.com et diffusé en intégralité sur Téléfoot) a annoncé qu’il se vouait à évoluer à huis clos pour ses prochains matches à domicile alors que la préfecture girondine a décidé l’interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes face à la propagation du Covid-19 dans la région. Décision similaire dans les Bouches-du-Rhône. L’OM en a pris acte et n’a pas annoncé de huis clos, mais devra donc se contenter de 1 000 personnes maximum (joueurs, staffs et accrédités compris) pour les prochains matches contre Lille, dès dimanche, puis Metz, le 26 septembre.

L'Allemagne va ouvrir ses stades au public sur la base d'un pourcentage
Formé au RC Lens, Taarabt privé de Ligue des Champions avec le Benfica Lisbonne

    • Par respect pour ceux qui meurent encore du COVID (car oui il y en a, très peu..mais il y en a), tu ne peux pas dire qu'il ne tue plus depuis 4 mois. Par contre, actuellement, il ne tue pas plus que d'autres virus, où des gens meurent tous les jours depuis des années. Donc oui on peut dire qu'il y a quand même une drôle de gestion de cette crise, et que les médias et les politiciens instaurent un climat vraiment glauque. Maintenant la vérité est là, il y a des morts, on n'a pas de vaccins et le virus est très contagieux. Pas facile de gérer ça, et du coup on a des paradoxes, des décisions étranges qui vont souvent dans le sens de notre système capitaliste, des décisions où les préfets se regardent le nombril et ne veulent pas être responsables d'un cluster. Bref...beaucoup d'hypocrisie. Quand tu vois comment sont gérés les matchs de foot, avec des supporteurs qui ne mettent pas le masque ou sous le nez, des staffs qui ont le masque mais qui n'arrêtent pas de le toucher, des joueurs qui se crachent dessus, se postillonnent dessus, se hurlent dessus, alors qu'ils vont à l'encontre des supporteurs après un but ou un match (voir Lens-PSG). On nous met des règles qui sont soit incohérentes, soit pas applicables à la lettre, soit pas respectées tout simplement parce que des français s'en foutent. Donc je blâme personne, mais c'est un "joyeux" bordel et donc oui il y a "des restrictions de libertés délirantes".
      • il y a quelques temps je me suis fustigé ici parce que je disais que Haize devait pas crier sur tous les toits que les règles sanitaires étaient bel et bien respectées par les joueurs. On a bien vu lors des différents buts de notre équipe : plus acun geste barrière de respecter. En tribune aussi, le résultat en devient ridicule, le virus circule et ce n'est pas avec des pseudos mesurettes que l'on va arrêter cette propagation. Soit on fait du huits clos et les joueurs respectent réellement les gestes barrières, soit on fait comme en Suède et on continue de vivre normalement avec l'espoir d'une immunité collective