« Bien au RC Lens et dans le Nord », Jean-Louis Leca évoque son avenir

Jean-Louis Leca a encore été précieux dans les buts du RC Lens lundi dernier à Bollaert contre Grenoble (0-0, 24e journée de Ligue 2). Si le Racing a limité la casse avec un nul, le gardien y est pour beaucoup avec notamment un face à face gagné en fin de partie face à Willy Semedo.


Sous contrat jusqu’en juin 2021, rien n’indique que le portier ne sera plus dans les buts lensois la saison prochaine. S’il ne veut pas regarder sur le très long terme, le gardien de 34 ans, qui envisage de retourner un jour du côté de Bastia avant de raccrocher, a évoqué la question de son avenir et son bien-être dans les Hauts-de-France lors d’échanges avec les supporters dans l’émission 100% Club Ch’tis sur France Bleu :

« Il n’y a même pas de discussion à avoir, je suis encore sous contrat la saison prochaine. J’aurais pu prolonger mon contrat d’une année de plus, on en a discuté avec les dirigeants, on s’entend super bien ensemble, ça fonctionne super bien en ce moment mais comme je l’ai dit, je ne suis pas quelqu’un qui est là en se disant : « Je vais aller le plus loin possible. » Non je prends année par année. Je me sens bien, mes enfants et ma femme se sentent super bien dans la région, c’est primordial pour moi. J’ai la chance d’être dans un grand club. A l’heure actuelle, je serai Sang et Or l’année prochaine, après il faudra que ça continue à bien se passer, que tout soit en phase pour continuer et si demain il y a quelque chose de mon côté ou du côté du club on se mettra autour de la table , ou pour continuer ou pour arrêter mais pour l’instant je suis très heureux et bien où je suis. Quand je suis parti dans le Nord il y a 10 ans pour Valenciennes je ne connaissais rien de la région, j’ai découvert des gens attachés à leur terre. Apres être retourné en Corse, quand j’ai eu l’opportunité de revenir dans le Nord, dans le plus grand club de la région, je n’ai eu aucune hésitation. Les gens d’ici ressemblent beaucoup aux miens, très familles, respectueux et travailleurs. Pour que ce soit parfait il ne me manque juste un peu de soleil ! (rires) »

[Vidéo / CdF-1/4] Le PSG écrase Dijon malgré un but de Chouiar, Lyon qualifié aussi
Yannick Cahuzac : « Ne pas chercher de fausse excuse »