La LFP toujours sur une fin de saison « au plus tard le 30 juin, éventuellement mi-juillet »

Le bureau de la LFP s’est réuni par téléphone lundi. Si des possibilités de jouer en août sont évoquées depuis plusieurs jours, il maintient son intention de terminer la saison au plus tard le 30 juin, éventuellement mi-juillet.


Ce bureau était élargi exceptionnellement aux présidents et vice-présidents des collèges de Ligue 1 et de Ligue 2, avec la présence de Noël Le Graët, président de la FFF. Outre le calendrier, d’autres problématiques étaient à l’ordre du jour face au contexte de pandémie : « La réunion a porté sur la consolidation des besoins de trésorerie court-terme des clubs. Afin de dimensionner les besoins financiers du football professionnel français, les services financiers de la LFP et la DNCG centraliseront et consolideront les besoins des clubs. Dans ce contexte, le Bureau se félicite des annonces de ce jour du gouvernement pour aider les entreprises. Par ailleurs, le Bureau souhaite que des discussions s’engagent pour adopter une position commune sur le dialogue social entre les clubs et l’UNFP, qui représente les joueurs », précise le communiqué de la Ligue, alors que des joueurs pourraient être en fin de contrat avant la fin de saison si elle débordait sur juillet. C’est dans un contexte de zizanie que ce bureau s’est réuni. Un comité de pilotage s’était formé avec Jean-Michel Aulas (Lyon), Nasser Al-Khelaïfi (PSG), Jacques-Henri Eyraud (OM), Didier Quillot directeur général de la LFP, Bernard Caïazzo (Première Ligue, qui représente principalement l’élite) et Claude Michy (UCPF, syndicat des clubs de Ligue 2). Ce dernier a refusé au dernier moment de participer à une réunion alors que la représentativité des différents profils de clubs ne semblait pas évidente au regard de la forte présence de présidents de très gros clubs. Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP, a elle-même remis en cause l’existence de ce comité dans les statuts. La Ligue fait ainsi une mise au point : « En matière de méthodologie, le Bureau de la LFP sera le comité de pilotage de l’ensemble des actions et réflexions engagées par le football professionnel pour faire face à cette crise. Pour ce faire, il s’appuiera sur 3 groupes de travail : Plan et scénarios de reprise, Trésorerie court terme et financement, Dialogue social. A l’heure de la mobilisation générale, le Bureau de la LFP appelle l’ensemble des acteurs de l’écosystème du football professionnel, clubs, joueurs, entraîneurs et aussi diffuseurs à montrer leur unité et leur solidarité pour traverser cette crise sans précédent. »

Tony Mauricio : « Ma tenue ? Un maillot du RC Lens évidemment »
Les joueurs du RC Lens plus discrets dans le Top 10 des plus gros salaires de Ligue 2

  • Arreter de penser a vos interets personnel lfp-fff-club-ect... il n'y aura pas de retour a la normal tant que le medicament n'existe pas il faut attendre au moins 8 mois a 1an  .  Il y a plus de 500 infirmiers infectė + docteur decedė - infirmier en reanimation ! + le peuple --- la situation ne s'ameliore pas! La L1 - et L2 sera suspendu pour cette saison !  Ils  ne peuvent pas prendre la  responsabilitė de re ouvrir tout  les championnat quand il y a au tant de mort !   le gouvernement merite un jugement pour homicide volontaire et association de malfaiteur criminel en bande organisė  au tribunal de la haie !  Pourquoi l'ancien president hollande ne voulais pas ce representer parce qu'il savait! 
  • en ces moments difficiles, peut etre que le salaire des joueurs sera revu à le baisse, sinon je crains que certains clubs mettront la clé sous la porte mis à part les grosses écuries et encore...je pense que cette crise va laisser des races et que la surenchère salariale arrive à son terme. Il y aura bien plus grave que le foot à sauver