Le RC Lens a décidé de réagir aux déclarations formulées par Guillaume Kaznowski. Le conseiller municipal et régional liévinois des Patriotes accusent 3 joueurs du club, Souleymane Diarra, Abdellah Zoubir et Abdelrafik Gérard, de violences à son égard.

Dans un communiqué officiel, le RC Lens indique avoir décidé de laisser les pouvoirs publics faire leur travail avant toutes conclusions concernant la plainte de Guillaume Kaznowski :

« Le RC Lens a pris connaissance de faits qui se seraient produits hier soir à l’issue de la rencontre Lens-Bourg-en-Bresse. Les éléments qui sont à la disposition du club aujourd’hui ne permettent en aucun cas de tirer des conclusions définitives sur leur exactitude, conclusions qui ne seraient que pures spéculations sur la réalité. Le RC Lens a donc décidé, avant toute chose, de laisser les pouvoirs publics faire la lumière sur la véracité des faits et prises de paroles actuellement relayés par divers médias. »

« Une enquête est en cours. Je ne fais pas de commentaires pour l’instant, ni dans un sens ni dans l’autre », a commenté le président Gervais Martel pour RMC. « J’attends d’en savoir plus, il faut laisser la police faire son travail. Des dirigeants ont parlé avec des joueurs », lance le directeur général Arnaud Pouille. RMC rapporte par ailleurs des propos venant de l’entourage des joueurs évoquant « des insultes et propos racistes » à l’encontre des footballeurs et une absence de violence de leur part.