Ce mardi, le RC Lens s’est imposé 2-0 face à l’AC Ajaccio (17e journée de Ligue 2). Une altercation entre policiers et supporters ultras du Racing aurait eu lieu après la rencontre.

Via un communiqué sur les réseaux sociaux, les Red Tigers, ont souhaité dénoncer les violences policières autour de ce match : « Ce mardi 28 novembre, le Racing Club de Lens accueille Ajaccio. L’ensemble de nos membres concernés par la récolte de jouets que nous mettons en place depuis plus de 10 ans, se retrouvent autour du stade Bollaert-Delelis. Le match débute, les animations qui viennent faire scintiller la tribune Tony Marek sont bien maitrisées. Lors de ce « tifo », les différents groupes présents du kop utilisent quelques fumigènes. Le match se déroule bien, belle ambiance et une victoire à la clef, une superbe soirée donc pour les amoureux du RCL que nous sommes.

Nous reprenons notre matériel et montons les escaliers qui nous mènent vers la sortie. En arrivant en haut des escaliers, 3 hommes en civil s’approchent de nous, l’un d’eux attrape violemment un de nos membres. Autour, les personnes essaient d’empêcher l’altercation. Les stadiers interviennent mais aussi les CRS qui chargent en notre direction, bouclier et tonfa à la main. Nous apprenons à ce moment, que l’homme qui nous a agressés est un policier. Aucun brassard, aucune parole pour le signaler. Dans l’incompréhension la plus totale, les CRS distribuent des coups, encore et encore, visant les visages avec leurs matraques. Nous sortons du stade poussés par les hommes sensés nous protéger. Nous identifions alors l’agresseur, l’homme qui a tout fait pour qu’un conflit éclate, un spotter, un agent de police chargé « surveiller » les tribunes, qui s’était déjà comporté de cette façon lors d’un déplacement au Havre.

Sur le parking, nous retrouvons les membres des autres groupes, aucunement pris à partie, et tant mieux, comme nous l’avons été. Nous sommes mis en joue par des flashballs en dehors de l’enceinte, alors que, et cela depuis le début de cette scène rocambolesque, des enfants sont a proximité immédiate. Alors que chacun d’entre nous s’éloignent du stade, nous sommes suivis, moqués et provoqués jusqu’à nos lieux de stationnement.

Nous, Red Tigers, regrettons plusieurs choses :

L’intervention policière en tribune. Une convocation ultérieure aurait suffit. Aujourd’hui, une personne se retrouve avec 3 points de suture à cause d’un matraquage en plein visage.

Les provocations régulières d’un spotter, toujours le même. Nous ne voulons plus le voir dans notre tribune, son manque de professionnalisme met en danger une tribune toute entière.

Le manque d’ouverture du club sur les fumigènes. Officieusement, il est dit que c’est beau, officiellement personne ne prend position. Il serait utile que les clubs ouvrent un début sur leur utilisation et arrêtent d’être assujettis aux décisions de la Ligue de Football Professionnel. »

https://www.facebook.com/RedTigersLens94/photos/a.223305114499572.1073741828.223299007833516/903019263194817/?type=3&theater