Le RC Lens débutera sa saison à Auxerre lundi pour la première journée de Ligue 2 (20h45, à suivre en direct sur Lensois.com et diffusé en intégralité sur Canal+ Sport). Ses supporters, toujours derrière lui malgré la déception de la saison dernière, ne savent pas encore tellement sur quel pied danser.

On se doutait que du monde allait venir au premier entraînement public du RC Lens, ce samedi. Les voitures garées absolument partout autour de la Gaillette ont rapidement permis de comprendre ce qui nous attendait du côté du terrain San Siro. Ainsi, au moins 700 supporters, sûrement bien plus sur l’ensemble de la matinée avec les va-et-vient de nombreux fans, étaient présents pour assister à la séance matinale des joueurs d’Alain Casanova. Avec une banderole au message limpide : « 38 matches : 38 finales, objectif L1, non négociable ».

L’occasion d’échanger avec quelques supporters pour connaitre leur état d’esprit avant le match de lundi à Auxerre qui lancera la saison du RC Lens. « Je ne sais pas à quoi m’attendre. Sur le papier, on a encore une équipe pour jouer la montée, mais sans être d’un optimisme à toute épreuve », résume Jérôme, 26 ans et présent pour 3 des 6 matches de préparation du Racing. « Il ne faut quand même pas être trop sévère sur les derniers matches perdus, ce n’est que la préparation et mine ne rien, jouer sans Cristian Lopez, ça diminue pas mal le potentiel en attendant qu’Ivan Lendric s’intègre », ajoute ce supporter pas encore totalement convaincu par les recrues.

« Avec l’expérience de la saison dernière… »

C’est ce que regrette d’ailleurs Antoine, 37 ans et qui ne s’est pas abonné pour la première fois depuis plusieurs saisons : « Ivan Lendric cherche encore sa place mais je suis sûr que c’est un bon joueur. J’ai plus d’inquiétudes sur les latéraux. Christos Tasoulis, ça me parait plus sérieux défensivement que Karim Hafez quand il est arrivé mais sur le plan du potentiel, j’ai un doute. Quand à Alvaro Lemos, il a parait-il pas mal de retard de préparation. Et puis Benjamin Bourigeaud laisse un énorme vide au milieu… »

Christophe, 39 ans, est plus enthousiaste : « J’ai peur que l’on ait moins de profondeur de banc, mais sur le papier, il y a de quoi faire un onze sacrément costaud pour la Ligue 2. On a gardé John Bostock, Abdellah Zoubir, Dusan Cvetinovic, Jean-Kévin Duverne, Cristian Lopez… C’est quand même du lourd à ce niveau. Pour moi, il faut juste trouver un vrai bon suppléant à Benjamin Bourigeaud. Clément Chantôme, ce serait vraiment bien. Avec l’expérience de la saison dernière, on sera meilleur. Maintenant il y a aussi une part qui revient aux concurrents. On l’a vu au final. On fait la même saison sur le plan des points qu’en 2014, on termine 4es contre 2es. C’est pour ça aussi que je suis plus indulgent que d’autre avec Alain Casanova. Au final, qu’a-t-il fait de moins bien qu’Antoine Kombouaré ? C’est faux aussi de croire que tout est entre nos mains. A moins de gagner 30 matches sur 38… Il y a de sérieux concurrents et une belle saison peut se finir en eau de boudin. Mais on sera en minimum en play-offs. » Avec bien sûr l’espoir d’aller bien plus loin que ça encore.

Christophe Schaad

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1597902846918164&id=112548908786906