Lilian Nalis : « Marteler sur les gestes barrières »

Le couvre-feu est désormais va désormais valoir également dans le Pas-de-Calais. La crise sanitaire se rappelle plus que jamais à chacun, y compris les footballeurs, déjà contraints à des tests PCR 48 heures avant chaque match.


Pour l’entraîneur adjoint Lilian Nalis, il s’agit surtout de rappeler fréquemment les gestes barrières au sein du groupe et au quotidien pour limiter les risques : « Face à cette situation, c’est surtout les sensibiliser sur le fait qu’on doit tous se protéger les uns les autres. C’est la chose hyper importante. On est amené à croiser des gens sans savoir ce qu’ils font au quotidien, comme tout le monde. Il s’agit de marteler sur les gestes barrières et si on respecte ça, on va obligatoirement être un peu plus tranquilles. » Conséquence de la crise sanitaire, les matches à 21h qui se joueront à l’avenir à Bollaert seront forcément à huis clos en raison du couvre-feu, alors que pour la venue de Nantes, la jauge avait déjà été baissée de 5 000 à 1 000 spectateurs : « C’est frustrant pour tout le monde, le départ de l’hôtel avant Lille en est la preuve, on voudrait voir ce stade plein, des spectateurs dans tous les stades, après comme toute chose, on s’habitude. Là c’était 5 000 puis 1 000 et en fonction de ce qui arrive on s’adaptera… », commente Lilian Nalis.

Propos recueillis par Christophe Schaad

[ITW] Lilian Nalis : « Après le derby, il fallait positiver tout de suite »
Comment le RC Lens va s'adapter pour jouer à 13h dimanche

Il n'y a pas encore de commentaires