Michelin : « On n’était loin d’imaginer que le club allait se séparer si vite du coach »

Le 22 février, le RC Lens s’inclinait 4-1 à domicile contre Caen. Une défaite qui a fait très mal et qui a eu de lourdes conséquences.


En effet, c’est suite à ce résultat et après un début d’année difficile que le club a décidé de se séparer de Philippe Montanier pour promouvoir Franck Haise à la tête du groupe professionnel. On ne sait alors pas encore que le Racing, 3e, n’a plus que 2 matches pour reprendre l’une des 2 premières places, ce qui a été fait ensuite. Expulsé lors de cette rencontre, le latéral droit Clément Michelin se souvient : « Après le nul contre Grenoble et la défaite à Châteauroux, on perdait à la maison. C’était compliqué. On était déçu. On a déçu le public. On a déçu tout le monde. C’est vraiment notre pire match de la saison. Ça nous a fait un électrochoc. D’autant plus que c’était le dernier match de Philippe Montanier, mais ça on ne le savait pas encore. On n’était loin d’imaginer que le club allait se séparer aussi vite du coach. C’était une période difficile mais on avait fait le boulot avant. Cette décision montrait les ambitions de la direction. Elle a voulu vite retourner la situation. Malheureusement pour le coach et une partie du staff, ce sont eux qui ont subi. Sur le coup, ça s’est fait très vite. Un changement de coach, ce n’est jamais évident car on a nos habitudes. On n’a pas eu le temps de s’y préparer. Il fallait vite s’adapter. »

(Source : Site officiel du RC Lens)

Le RC Lens 2019-2020 : le bilan de Jean-Louis Leca
[Vidéo] Les moments clés de la saison du RC Lens : déjà la fin des coupes nationales