Le RC Lens se déplacera sur le terrain de l’US Nogent-sur-Oise le samedi 17 ou le dimanche 18 novembre dans le cadre du 7e tour de la Coupe de France. Le club picard évolue en Régional 1.

Le Racing sera logiquement le grand favori de cette rencontre. L’entraîneur lensois Philippe Montanier reste méfiant, surtout après une édition 2017-2018 marquée par une demi-finale entre Les Herbiers et Chambly (2-0), 2 clubs de National 1, avant que le Paris-Saint-Germain ne fasse respecter la logique en finale face aux vainqueurs (2-0). Il commente :

« Nous ne connaissons pas cette équipe. En Coupe de France, on est toujours méfiants. On l’a vu la saison dernière avec les demi-finales et l’affiche de la finale. C’est la compétition de tous les clubs, pas seulement des professionnels. Les amateurs se subliment et arrivent, sur un match, à élever leur niveau, parfois jusqu’à celui des pros. Il y a beaucoup de méfiance. Forcément, au départ on se dit qu’il y a une différence de niveau importante, mais pour nous non car on sait que l’on va peut-être affronter une équipe de National 2 ou de National 1, une équipe capable d’élever son niveau sur cette fabuleuse compétition. Et une équipe de National peut éliminer une Ligue 1 comme on l’a vu la saison dernière. L’objectif est toujours de gagner quand un match se présente. On ne va pas dire aux joueurs que la Coupe de France n’est pas l’objectif et qu’il faut laisser filer la rencontre. Puis les joueurs n’ont qu’une envie, c’est de jouer et gagner. De plus cela entretient une dynamique. A Boulogne-sur-Mer, en CFA, nous étions allés jusqu’en quart de finale et ça nous avait boostés. »

Propos recueillis par Christophe Schaad