Le RC Lens s’est incliné 1-0 à domicile contre Châteauroux ce samedi lors de la 13e journée de Ligue 2. La déception est forcément de mise pour l’entraîneur artésien Philippe Montanier, alors que Nicolas Usaï souligne le travail de son équipe castelroussine.

Philippe Montanier (entraîneur du RC Lens) :
« C’est un peu le remake du match face au Paris FC (0-0, 9e journée de Ligue 2) même si c’est un peu différent, avec des équipes bien regroupées, rigoureuses et athlétiques et si on ne trouve pas la faille rapidement, on s’expose à des contres. Ce que je regrette, c’est que si on n’arrive pas à forcer le verrou, il faut au moins ne pas perdre. Nous commettons 2 ou 3 fautes qui ont donné cette possibilité à l’adversaire. Nous avons manqué de patience en fin de  seconde période. On avait dit qu’il allait falloir être patient, construire. Encaisser un but à domicile, c’était nouveau. On s’est vite agacé alors qu’il fallait insister et contourner ce bloc. Avec 0 point sur 6, on peut dire qu’on n’avance et donc qu’on est à l’arrêt. On avait connu ça avec la double confrontation contre Metz en Coupe de la Ligue et en championnat. Nous aurons souvent des adversaires comme ça. Il faut à tout prix progresser là-dessus et rester rigoureux. Ce match n’a tout de même rien à voir avec la défaite au Havre où nous n’avions eu aucun tir cadré. »

Nicolas Usaï (entraîneur de Châteauroux) :
« J’ai trouvé mon équipe très disciplinée et rigoureuse. Nous avons manqué d’un peu de maîtrise en première période, il fallait absolument que l’on soit capable de se projeter. Sur ces matches, il faut un grand réalisme. Nous avons eu une opportunité et nous avons su la mettre au fond.  Il a fallu faire preuve de solidité. Les garçons entrés ont fait du bien et c’est une satisfaction quand on gagne avec l’ensemble du groupe. Nous nous attendions à une grosse entame du RC Lens, nous avions fait un montage qui montrait qu’ils veulent étouffer l’adversaire dans le premier quart d’heure. Nous avons su laisser passer le premier orage et il y a aussi eu un brin de réussite avec Walid Mesloub qui tire sur la barre à la 45’. Nous avons eu plus de maitrise en seconde période même si elle doit être supérieure à ça. »

Propos recueillis par Christophe Schaad

A lire également à propos de RC Lens-Châteauroux :
[L2-J13 / RC Lens-Châteauroux (0-1)] Le RCL s’enlise et n’est plus invaincu à Bollaert
[L2-J13 / RC Lens-Châteauroux (0-1)] Mehdi Tahrat, un homme dans le match
[L2-J13 / RC Lens-Châteauroux (0-1)] On a aimé / On n’a pas aimé
Le RC Lens a rendu hommage à Claude Dryburgh
300 enfants ont vécu RC Lens-Châteauroux grâce à G. Martel et la Chance aux Enfants
2e meilleure affluence à Bollaert pour RC Lens-Châteauroux
La fin de plus de 500 minutes d’invincibilité pour la défense du RC Lens à Bollaert
Philippe Montanier : « Nous sommes à l’arrêt »
Massadio Haïdara touché au niveau des ischios
Fabien Centonze : « On s’est fait marcher dessus dans l’impact »
Walid Mesloub : « On a revu le vrai visage du RC Lens »
Nicolas Usaï : « Je souhaite de tout cœur que le RC Lens retrouve la Ligue 1 »
Philippe Montanier : « Jouer avec sa tête et moins avec le cœur »
F. Centonze : « Face à nous, les excentrés adverses descendent désormais très bas… »
Philippe Montanier : « Les coups de pied arrêtés, une grosse déception »