Roger Boli est encore aujourd’hui le dernier joueur du RC Lens à avoir remporté un titre de meilleur buteur, que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue 2. Avec 20 buts et à égalité avec Nicolas Ouedec ainsi que Youri Djorkaeff, il a été sacré meilleur artilleur de l’élite en 1994.

Il a porté les couleurs lensoises de 1989 à 1996, devant un véritable chouchou pour Bollaert et contribuant à l’ascension du Racing de l’antichambre jusqu’à la Coupe de l’UEFA. Désormais agent, il garde le RC Lens près du cœur. Pourtant, le rejoindre n’était pas une évidence, comme il le confie pour Foot d’Avant :

« Comme j’ai effectué de bonnes prestations à Lille, Lens m’a sollicité. J’ai hésité car Lens venait de descendre en D2. Ça m’emmerdait de jouer en D2. Mais le projet présenté par Gervais Martel m’avait séduit. Il me garantissait une place de titulaire dans l’équipe et après bien sûr c’était à moi de faire mon trou. Il m’a séduit en me disant que Lens voulait remonter tout de suite et en me parlant du public extraordinaire de Bollaert. La première année n’a pas été une réussite car on n’est pas monté. Mais finalement on a accroché notre place en Première Division en 1991. »

Il garde forcément un souvenir fort de sa relation avec le public : « J’ai été adulé, aimé, respecté. Et vice versa. Les supporters lensois m’ont aidé à me surpasser. Quand les gens sont derrière toi, tu te dois d’être au top. Le public savait que je donnais tout. Entre le public lensois et moi, il y a eu une vraie alchimie. Je me suis vraiment bien senti à Lens qui aura toujours une place importante dans mon cœur. »

Pariez sur le RC Lens et gagnez avec BwinJusqu’à 107 euros de bonus offert !