Toujours un plan pour jouer les finales devant plus de 5 000 personnes

Le conseil d’Etat a décidé lundi le maintien de l’interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes. Celle-ci vaut pour le moment jusqu’au 31 août. Mais le monde du football caresse toujours l’espoir de la voir augmenter avant.


Alors que la finale de la Coupe de France entre le PSG et Saint-Etienne doit se dérouler le 24 juillet au Stade de France et la finale de la Coupe de la Ligue le 31 juillet au même endroit entre le club de la capitale et Lyon, la Fédération et la Ligue auraient tout de même un plan en cas de possibilité de jouer devant plus de 5 000 personnes, un chiffre qui doit intégrer également les joueurs, membre des staffs et autres officiels. Ce plan prévoit de jouer devant 30% de la capacité de l’enceinte de Saint-Denis, soit environ 25 000 personnes. Les supporters des clubs seraient bien sûr séparés d’un bout à l’autre du stade et les spectateurs seraient autorisés à rester ensemble dans le cadre de petits groupes de 3 ou 4 personnes « amies », mais un siège devra les séparer d’un autre groupe. Les 2 premiers niveaux seraient ouverts et 70% des places seraient allouées aux supporters des 2 camps. Reste qu’à ce jour, l’obligation d’organiser ces finales avec une jauge à 5 000 personnes maximum est le scénario le plus probable. Dans ce cas, il ne resterait plus que 3 500 places environ une fois celles des accrédités (joueurs, staff, stadiers…) comptabilisées dont 1 100 pour les familles du football (présidents des ligues, de clubs…).

(Source : L’Equipe)

Mon RC Lens 2020-2021 : une attaque dénichée en Suisse
Lorient revenu dans la course pour Adrian Grbic ?