Ils sont vraisemblablement peu nombreux à pouvoir freiner cette formation sang et or. Dans la poule nationale U19, le Racing Club de Lens truste le haut du tableau. Actuels deuxièmes, les Artésiens (37 points) l’ont emporté face à Lille (1-0) et profitent ainsi du faux pas du leader Montfermeil (1er, 38 points) battu à Paris, pour se rapprocher d’un petit point.

Un groupe qui vit bien, des individualités en progression constante : ce RC Lens U19 est solidement bâti, parfaitement guidé par Yohan Demont et son staff.  Des résultats rendus possibles également par les passerelles mises en place entre les différentes équipes de la formation. En exemple, la présence récente de Sishuba, Ganiou, Mbala ou encore Herbin qu’on a déjà pu voir à l’œuvre avec l’équipe réserve de Vincent Carlier (4e de N3, à 1 point du leader). D’autres éléments comme Solomon Kessi (en photo) recruté l’été dernier, Fodé Sylla mais aussi Philippe Lanquetin ont une belle marge de progression avant eux

Une vraie force de groupe

« Il y a des joueurs intéressants, et puis un collectif qui l’est tout autant, pose Yohan Demont. Il y a d’ailleurs des joueurs que je n’ai pas pu prendre ce week-end. Et vous voyez, ils sont là, ils participent. On a une vraie force avec ce groupe. C’est ce qui fait progresser et avancer. On se doit aussi d’accepter la concurrence, jusque-là c’est bien. Quand ce sont des joueurs qui entrent, ils essayent toujours de donner le maximum, c’est intéressant. »

Et pour ce qui est de la seconde partie de saison, l’éducateur lensois compte bien miser sur la constance de ses garçons. «Ce qu’on a fait de bien contre Lille, il faut le garder. Il faut le conserver afin d’être dans la continuité, et pas le faire uniquement parce que tu joues Lille.»