[ITW] Lilian Nalis : « Après le derby, il fallait positiver tout de suite »

Le RC Lens vient de connaitre sa 2e défaite mais son premier gros échec de la saison avec sa déroute à Lille dans le derby (4-0, 7e journée de Ligue 1). Les Sang et Or vont tenter de rebondir dimanche à domicile contre Nantes (8e journée de Ligue 1, 13h, à suivre en direct sur Lensois.com et diffusé en intégralité sur Téléfoot). L’entraîneur adjoint Lilian Nalis, qui remplaçait ce vendredi en conférence de presse un Franck Haise souffrant, fait le point.


Lensois.com : Lilian Nalis, comment se relever rapidement de la gifle reçue à Lille ?
Le plus important, et c’est ce qui a été fait, c’est de positiver tout de suite. Il ne faut pas oublier ce qui avait été fait avant, mais dans un souci de cohérence, il faut revenir sur ce qui a été mal fait pendant le match et qui représente notre marge de progression. On a été défaillants dans nos équilibres d’équipe sur la plan défensif pendant nos actions offensives par rapport à des distances de bloc un petit peu trop grandes. Ce sont des choses que nous avions observées même après des victoires. On savait que notre progression se situait là-dessus.

Lille est au final l’équipe qui vous a posé le plus de problèmes cette saison…
Le fait de jouer une équipe de Lille avec des joueurs capables de sortir rapidement, de « verticaliser » très vite, ça nous a peut-être mis un peu plus en difficulté sur ces soucis par rapport à des matches précédents. C’est très costaud collectivement et défensivement, avec une capacité à se projeter à la récupération très forte. Dans le collectif, c’était ce qu’on a rencontré de plus fort.

« Après le derby, c’était d’abord une grosse déception »

Quel était l’état d’esprit après le match ?
Comme pour tous les joueurs de football, c’était d’abord une grosse déception, surtout après ce qu’on avait vécu dans la journée avant le match avec ces supporters qui nous ont fortement encouragés en partant. Les joueurs avaient la volonté de jouer un vrai derby, obligatoirement à la fin ils ont baissé les têtes mais la direction du club, l’entraineur, tout le monde a vite positivé pour inverser la tendance.

Quel regard portez-vous sur Nantes, votre prochain adversaire ?
C’est une équipe avec des bons joueurs de football qui est capable de bien tenir le ballon, d’avoir une bonne possession. Sur l’aspect défensif, c’est un 4-4-2 avec 2 lignes très compactes, 2 lignes difficiles à bouger. C’est une belle équipe.

Propos recueillis par Christophe Schaad

[ITW] C. Doucouré : « Il n'y a pas de doute »
Lilian Nalis : « Marteler sur les gestes barrières »