La vie n’est pas un long fleuve tranquille pour Aleksandar Radovanovic. Arrivé à Courtrai en 2021, le Serbe serait sur le départ.

Apprécié du public lensois, Rado’ avait quitté l’Artois par manque de temps de jeu. Il avait alors atterri en Belgique, à Courtrai. Mais voilà, l’entente n’est pas au beau fixe.

Le défenseur avait déjà fait une sortie remarquée en fin de saison en pointant du doigt le manque d’ambition de son club. « Je suis satisfait de la saison écoulée mais pas de la façon dont s’est passée la 2e partie alors que l’on pouvait espérer les play-offs pour l’Europe, indiquait il pour le média local Mondo. Il y a un certain manque d’ambition. Cela fait longtemps que mon club est en première division, mais en milieu de tableau. J’aimerais trouver un autre environnement. Courtrai est stable mais il n’y a pas l’ambition majeure de se battre pour plus. Je joue avec le cœur, j’aime avoir quelque chose pour lequel me battre. Je ne joue pas juste pour gagner de l’argent et compter le nombre de matches joués. »

Direction la Pologne ?

Une déclaration qui a forcément dérangé dans les bureaux du KV Courtrai mais Radovanovic en a remis une couche le week-end dernier. Sur ses réseaux sociaux, le joueur a publié une série de stories où l’on pouvait lire notamment : « Ne laissez pas votre loyauté devenir de l’esclavage ».

Le site belge Walfoot, relate aussi que d’après le défenseur, le KV Courtrai le traitait mal, lui et sa famille. Faisant référence notamment au souci de visa rencontrés par sa petite amie lors de son arrivée Belgique.

La fin est proche entre Radovanovic et Courtrai. Le Serbe est annoncé du côté du Legia Varsovie. Le montant du transfert devrait être inférieur à un million d’euros.