[ITW] Franck Haise : « Tant qu’on y mettra autant d’ingrédients que depuis 4 mois… »

Le RC Lens recevra Nantes en match en retard de la 8e journée de Ligue 1 mercredi (19h, à suivre en direct sur Lensois.com et diffusé en intégralité sur Téléfoot). L’entraîneur Franck Haise fait le point.


Lensois.com : Franck Haise, vous vous dirigez vers quelques changements dans l’équipe pour la réception de Nantes, 3 jours après la victoire 1-0 à Dijon…
On a un jeu qui demande beaucoup d’engagement, d’investissement et d’efforts. Avec ce qu’on a donné à Dijon ou après avoir regardé le match avec le changement de système, il y a eu de bonnes choses. Il y a eu plus de verticalité. On a bien défendu. Il faut amener maintenant cette fraicheur. On a des joueurs avec des qualités différentes, des profils différents mais très proches les uns des autres. Ils méritent de jouer et on ne va pas jouer ces 3 matches en une semaine à 25, mais 15, 16 ou 17 joueurs, c’est fort possible.

C’est l’occasion de concerner une plus grande partie de l’effectif ?
Ils sont tous concernés depuis le début de saison. C’était déjà le cas même quand on avait peu de matches à enchainer. Là, on enchaîne 8 rencontres jusqu’à Brest le 23 décembre. Ils vont l’être encore plus avec cette série de matches car j’aurai besoin de plus de 11 joueurs.

« Des relâchements pourraient vite nous handicaper »

Avez-vous ressenti une forme de soulagement par rapport au fait de ne pas avoir encaissé de but à Dijon après les 8 buts encaissés en 2 matches à Lille et contre Reims ?
Nous avons fait 3 clean-sheets depuis le début de la saison. C’est bien et on peut certainement faire encore mieux. Après avoir pris 8 buts en 2 matches, pour toute l’équipe, pour la défense même si on sait qu’on ne défend pas qu’à 3, pour Jean-Louis Leca ou le staff, on est forcément heureux de ne pas prendre de but et surtout de concéder peu de choses. Le clean sheet n’était pas illogique.

Cette semaine s’inscrit-elle, notamment avec ce match en retard contre Nantes à domicile, comme une occasion de franchir un cap ?
Celui de Dijon était déjà important pour se dire qu’on était capable de gagner dans un contexte difficile, contre une équipe dernière qui venait de changer d’entraîneur. Les joueurs connaissent très bien le potentiel de l’équipe. Tant qu’on y mettra autant d’ingrédients que depuis 4 mois, on pourra jouer en confiance. Des relâchements pourraient vite nous handicaper et je ne suis pas là pour être le père fouettard mais pour rappeler ça a tout le monde. On a un groupe de joueurs matures et qui sont là pour la rappeler aussi.

Propos recueillis par Christophe Schaad

[ITW] Arnaud Kalimuendo : « Je commence à prendre de la confiance »
Franck Haise : « Ignatius Ganago peut commencer un match »

  • Je suis d'accord avec Haise, je ne vois pas comment le maintien pourrait nous échapper, nous avons joué déja la moitié des équipes, Bordeaux, Dijon, Saint Etienne sont moins bons que nous, Reims, Nimes, Lorient sont au moins aussi bons que nous tandis que Paris et Lille sont meilleurs. Il va falloir être plus filou dans l'engagement physique pour éviter les cartons et les suspensions.