Lens, Strasbourg ou encore Reims : des abonnés prêts à se montrer conciliants sur les dédommagements

La fin anticipée de la saison 2019-2020 pose une problématique pour les clubs vis-à-vis des abonnés. Tous les matches inclus dans les pass n’ont en effet pas pu se jouer.


Ainsi des réflexions sont menées pour savoir comment procéder. Une ordonnance du 7 mai leur permet notamment de proposer des avoirs plutôt qu’un remboursement. Chaque club devrait procéder à terme à sa façon. Une situation problématique puisqu’elle représente une perte d’argent dans un contexte difficile. Les supporters seraient toutefois près à se montrer facilitant. Du côté du RC Lens, le président des North Devils, Loïc Willer commente pour l’AFP : « La situation n’est pas évidente pour le club. Je trouve donc logique de réaliser une sorte de don. D’autant plus qu’à Lens, la tarification n’est pas chère ». A Reims, le président Jean-Pierre Caillot se félicite de voir ses abonnés choisir un avoir , quand il ne s’agit pas tout simplement de ne rien réclamer : « On constate que 26% des abonnés ont décidé de faire un don sec au club, 30% ont choisi un avoir en boutique et le reste un avoir en billetterie pour la saison prochaine. C’est assez incroyable et ça fait chaud au cœur. « Renoncer au remboursement n’est pas le plus grand sacrifice », déclare-t-on au niveau de la Fédération des supporters de Strasbourg, chacun restant bien sûr libre de son choix. Difficile toutefois d’en faire une généralité puisque dans certains clubs où les tensions existent avec les supporters sur d’autres sujets, comme à Marseille ou Bordeaux, les abonnés devraient être moins disposés à se montrer conciliants.

La porte ouverte à des affluences de 5 000 spectateurs maximum dans les stades
La LFP maintient sa position et ne veut pas reprendre la saison 2019-2020