Le RC Lens n’a pas toujours vécu que des bonnes soirées et des exploits sur la scène européenne. Il y a aussi eu des moments bien plus difficiles.
Il y a 17 ans jour pour jour, le Racing vivait l’une de ses plus grosses déconvenues en Coupe d’Europe en se faisant éliminer au 2e tour de la Coupe de l’UEFA face au club turc de Gaziantepspor, sortant par la petite porte après avoir participé à la Ligue des Champions la saison précédente. Les Lensois de Joël Muller avaient déjà été balayés 3-0 à l’aller en Turquie un peu à la surprise générale à l’époque même si l’équipe turque ne manquait pas de qualité. Alors qu’on espérait vivre un beau retournement de situation devant un Bollaert quasiment plein malgré l’écart à réduire (37 372 spectateurs), les Lensois ont déçu, s’inclinant 3-1, sans jamais rêver. En effet, Gaziantepspor a mené 2-0 grâce à Bülent Bölükbasi (40’) et Erhan Namli (55’). Pourtant réduit à 10 après l’expulsion de Daniel Moreira à l’heure de jeu, Lens a tout de même fait preuve d’orgueil, Rod Fanni réduisant l’écart en s’enfonçant dans la surface (73’) mais Gaziantepspor a pu creuser l’écart à nouveau sur un penalty concédé par Rigobert Song et transformé par l’international bulgare Zdravko Lazarov (85’). Symptomatique d’une saison 2003-2004 globalement terne pour le RC Lens et terminée à la 8e place sans jamais vraiment pouvoir lutter pour les places européennes, comme attendu à l’époque. A noter que le Racing était présent dans cette édition de la Coupe de l’UEFA grâce au fair-play. L’UEFA récompensait alors un championnat et une de ses équipes en Europe par ce biais. Le RC Lens avait ainsi pu accéder au tour préliminaire plutôt que de jouer la Coupe Intertoto.
La composition du RC Lens :
Itandje – Fanni, Song (cap.), Coulibaly, Rool – Utaka, Keita, Coridon (Diane, 80’), Thomert (Bouba Diop, 66’) – Moreira, Bakari Rodriguez, 57’).