Gervais Martel : « Je ne regrette rien »

Les présidents se donnent actuellement beaucoup en spectacle pour défendre les intérêts de leur club suite aux décisions de la LFP après l’arrêt de la saison. Quitte à ce que le ton monte parfois.


Certains patrons de club sont présentés comme de vrais passionnés au point parfois de s’investir plus que de raison, d’autres plus intéressés par le business autour, sans véritable attache. Gervais Martel, président du Racing de 1988 à 2012 puis de 2013 à 2017 est tout particulièrement cité dans la première catégorie. L’ancien numéro un des Sang et Or, qui envisage de se faire élire dans le collège des indépendants de la Ligue, revient pour L’Equipe sur son parcours, fait de grandes réussites, fait de prises de risques réussies comme les venues de Stéphane Ziani ou Olivier Dacourt, « des coups incroyables », de grands moments comme les titres, puis d’autres plus difficiles :

« Quand tu signes des joueurs le 30 ou le 31 août, tu fais forcément des conneries à 3 millions d’euros. Et tu écoutes le gars qui te vend le joueur capable de te faire gagner 5 ou 6 points dans la saison. Bien sûr que j’aurais pu mieux faire mais on ne va pas refaire le match. C’est comme le gars aux courses qui constate qu’il aurait dû jouer la veille le 9, le 6, le 14 et le 13 parce qu’ils viennent de gagner (…) Je sais qu’on a dit que je ne savais pas gérer mais j’ai sauvé le club du dépôt de bilan et c’est ma fierté. Le plus gros salaire que j’ai donné, c’est 150 000 euros et je me rends compte aujourd’hui que c’est de la rigolade. A l’époque, cela me gênait par rapport au public mais, avec le recul, les supporters s’en moquent tant que tu gagnes ! Tu peux offrir un million à un joueur, si tu es champion à la fin, tout le monde s’en fout. J’ai beaucoup investi à titre personnel, c’est vrai, mais je l’ai fait avec le cœur, en connaissance de cause, personne ne m’a forcé. Je ne regrette rien car j’ai vécu des moments intenses, ma famille aussi, et ma fille est encore aujourd’hui accro au Racing. Je l’ai fait de manière exagérée car c’était mon rêve de gosse de diriger Lens. Et j’ai rendu la fierté aux supporters avec le titre en 1998, les matches de Coupe d’Europe… »

Les moments clés de la saison du RC Lens : une augmentation du capital qui soulage les esprits
[Vidéo] Formé au RC Lens, T. Hazard doublement décisif lors d'un carton de Dortmund

  • DIRE que la plupart de ces trous du cul verrait GERVAIS devant , feraient les gros faux cul eud première .... »GERVAIS , on peut faire une photo ? Gervais Euj peux avoir un othographe ? «  bande de suceur !!! Vous allez voir avec l autre tordu d oughourlian !!!! Il en rien a taper de nos gueules ......il est la pour son fric et rien que du fric .......Euj mise pour un bon LENS -PARIS SA GERBEBIEN au prix de 60/70€ la place.......eh les moutons ? Ah super j ai mon sésame.....mdrrrrrr......tu parles , Gervais ? Malgré ce qu’en certain raconte n a jamais fais de blé sur le dos de ses supporters .......l autre ? Donnons lui rendez vous dans 25/30 ans ??? 
  • Recruter un joueur ce n'est pas miser sur un cheval de course... Ça s'appelle être professionnel, suivre le joueur, regarder si il est à l'aise et compatible avec la tactique, les automatismes qu'il pourrait avoir avec les joueurs du clubs ou futur recrue, non ce n'est pas du bol ou du hasard... Donc il confirme que le titre de champion c'est du bol... Au moins il l'avoue c'est déjà ça... 
  • Vous me faites tous rire avec votre Joseph, regardez un peu les problèmes qu'il rencontre dans son business avec Amber Capital au sein du groupe Lagardère....A force de jouer les cadors, il va finir par vite déchanter dans son monde de requins.La ligue 1 va le remettre à sa place, il va vite se rendre compte qu'il ne joue pas dans la cour des grands. Notre club va bientôt passer sur l'Equipe 21 dans un formidable feuilleton sur la saison lensoise. L'Équipe 21 tiens tiens? Ça ne serait pas la chaine ou Gervais est président de l'Equipe du Soir tous les lundis...A méditer...
      • Au fond du trou, t'es vraiment un comique.Une entreprise endettée, ca ne veut pas dire ce que tu penses....Quand Bernard Arnault, Vincent Bolloré et Sarkozy auront fini de s'amuser avec votre Joseph, tu penseras à moi.Analyse ce qui se passe chez Lagardère en ce moment et tu verras que ton Joseph va rentrer dans le rang très vite.De premier actionnaire, il deviendra minoritaire...
    • une statue? pourquoi pas le panthéon aussi?à cause de lui,le rc lens a failli disparaitre,si MARTEL est allé chercher mammadov,c'est parce qu'il avait mis le club au nord du précipice donc ceux qui veulent une statue ou une phrase,faut etre censé hein! et quand il a dit le gervais:"il n'y a pas de place pour 2 grands clubs dans la région"t'aurais du te taire aussi ce jour là MARTEL car ça fait déjà plusieurs années que les roles se sont inversés à notre plus grand désespoir!
      • La critique est facile... Qui peut dire de faire mieux que les autres avant de faire soi même... Monsieur Gervais Martel a fait en son âme et conscience pour le club, toujours en essayant de trouver la bonne solution .. Il a été là depuis le début et nous a offert d'être Champion de France  D1 en 1998, Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1999 et je passe d'être Demi-finaliste de la Coupe de l’UEFA en 2000 et le rôle de finaliste dans divers compétitions... quel âge avez vous pour avoir si peu de connaissance sur ce Club ?????? Personnellement, avez vous fait mieux ?????  je terminerais juste avec un mot avec lequel vous devriez méditer : le respect 
      • Quand on ne sait même pas écrire Bollaert dans son pseudo, je peux comprendre que l'on soit autant à côté du sujet....La différence entre toi et Gervais Martel , c'est que toi tu le connais, lui il ne sait même pas que tu existes....A méditer aussi....
  • Bravo Gervais sans toi nous ne parlerions  même plus du RCL , oui tout n'a pas été parfait , mais aurions nous fait mieux ?  Avec l'histoire il est facile de dire ça ou ça c'etait bien .... ça et cela c'était des erreurs ... il faut vivre plusieurs vie pour penser ne pas se tromper , il n'en a qu'une comme nous et ses choix on toujours étaient pour le Raçing !  Merci pour ta passion et le fait que je puisse toujours aller au stade et toujours être aussi fier de notre Racing ! 
  • Je donne parfaitement raison à Gervais Martel. Quand on arrive à un certain âge, on ne doit rien regretter. On assume ses choix, les bons comme les mauvais. Même si pour moi, sa plus grosse erreur aura été , à une certaine époque, de prioriser Guy Roux en tant qu'entraineur plutôt que Didier Deschamps.... Il s'est investi corps et âme pour son cher Racing et s'est même retrouvé sur la paille à une certaine époque mais ses qualités et on n'en doute pas lui ont permis de rebondir depuis. Je lui adresse une mention spéciale pour son rôle obscur joué lors de la "trouble époque Mamadov". Si Gervais n'avait pas fait intervenir ses relations politiques et non des moindres,nous aurions joué en ligue amateur. D'ailleurs, qu'en pense-t-on du côté de Luzenac ? Une chose est sûre cependant. Sa vie aura tourné autour du RCL. Il aura dormi, bu, mangé, pleuré aux couleurs sang et or. Cela s'appelle la passion. Il aura aimé et aimera encore le RCL. Mais que plus nous tous, sur ce forum. Il l'aura vécu.
    • tout ce que tu as écrit c'est exactement ce que j'allais mettre j'ai exactement la même analyse et les même exemples. Tellement facile de fanfaronner quand tout va bien, lui il assumer ses erreurs, a été trainé dans la boue mais à fait abstraction pour user de toutes ses relations pour sauver le club.  Et tous les kékés qui ne font que critiquer ne ferons jamais preuve d'autant de passion qu'il n'en a pour le club.
  • Problème de mémoire Gervais ??? Je vais t'aider : alc......e, addic au jeu, prêt sur le dos du racing pour payer tes dettes de jeu, promesse de partir non tenu X 3, salaire mirobolant pour des chèvres, club quasi en amateur dans l'intervention des politiques....etc Non franchement tu as une mémoire sélective. Tu as sortis le racing de la merde fin 80, le club a était champion et à jouer la LDC mais tu as aussi failli tuer le club par pur égoïsme. Fait ce que tu veux mais pour le bien du foot ne dirige plus jamais un club. Bonne route le fossoyeur.