G.Martel réfléchit à une entrée dans le collège des indépendants du CA de la LFP

Ancien président du RC Lens, Gervais Martel se montre indigné par les débats qui font rage actuellement au sein du football français, notamment sur la fin du championnat et les décisions qui en découlent. Il n’écarte pas la possibilité de saisir une opportunité d’apporter son aide dans le futur.


Interrogé par Le Parisien, celui qui va dans le sens de la décision d’aller vers une Ligue 2 à 22 clubs et qui n’aurait « pas été choqué » s’il en avait été de même en Ligue 1, commente : « Je suis en train de réfléchir. Il y aura des élections à la Ligue et je pourrais intégrer le collège des indépendants du conseil d’administration. Si je peux encore être utile… L’expérience ne doit pas être totalement oubliée. J’ai toujours cherché le consensus et cela a globalement bien marché. Le football français est un tout. On croyait que Lens ne descendrait jamais et c’est arrivé. Je suis bien placé pour le savoir. Cette saison, si le championnat continue, peut-être que Saint-Etienne descend. La solidarité, ce n’est que l’affichage ou pour applaudir à 20h à la fenêtre. La solidarité de façade devient insupportable. Le football français en prend plein la gueule depuis 2 mois, avec des disputes secondaires par rapport à la situation du pays et de la vie des gens. Il va falloir que la solidarité coule dans les veines et soit inscrite dans les textes, concrètement. »

Un oeil du RC Lens sur Reda Jaadi, pisté par des clubs belges ?
Les promotions et relégations chez les arbitres