Il y a 22 ans, le 25 novembre 1998, le RC Lens réalisait l’un des plus grands exploits de son histoire. Il l’emportait 1-0 à Wembley contre Arsenal grâce à un but de Mickaël Debève (Nous l’avions rencontré en novembre 2018 pour les 20 ans de l’exploit, une interview à retrouver en cliquant ici). 
3e du groupe E avant cette rencontre avec 5 points, le Racing joue gros lors de ce déplacement risqué alors qu’aucune équipe française ne s’est imposée dans ce stade depuis sa création en 1923. 73 707 spectateurs dont 8 000 Lensois garnissent les travées devant un RCL très offensif dès le début de la rencontre tandis que les Gunners se contentent de contres incisifs. Cette première période montre également un magnifique duel de gardiens entre David Seaman et Guillaume Warmuz, impériaux dans leurs cages. La 2e période est à mettre à l’avantage des Sang et Or. Les hommes de Daniel Leclercq, champions de France en titre, se montrent dangereux dans la surface londonienne. Les Artésiens se verront finalement récompensés à la 72′. Après une belle percussion dans la surface côté gauche, Vladimir Smicer tente une frappe à ras de terre trop croisée. Heureusement, Mickaël Debève a suivi l’action et tacle le ballon dans le but vide des Gunners. La fin de rencontre est marquée par la simulation de Lee Dixon sur Tony Vairelles. Celle-ci causera l’expulsion injustifiée du Lensois à la 90′. Il manquera terriblement lors du match décisif de la dernière journée. Le coup de sifflet final est donné et Lens repart avec une victoire de prestige à Wembley. Ce succès permettra au Racing de croire à une qualification en quart de finale de la Ligue des Champions mais à l’époque, il faut terminer premier du groupe pour passer et il échouera lors de la dernière journée en s’inclinant 3-1 à Bollaert contre le Dynamo Kiev, futur demi-finaliste.
La composition du RC Lens :
Warmuz – Sikora, Magnier, Déhu (cap.), Lachor – Debève, Nyarko, Rool – Smicer (Moreira, 80’), Nouma (Eloi, 59’), Vairelles.