Abécédaire 2020 du RC Lens : H comme… Haise

En cette période de fêtes, Lensois.com vous propose, comme à la même époque et pour la 15e année, son abécédaire du RC Lens. Dès à présent, poursuivons avec la lettre H.


H comme Haise
Sa montée depuis l’équipe réserve vers les pros pour prendre la place de Philippe Montanier fin février a pu surprendre. A l’époque, on ne savait pas qu’il avait aussi peu de temps à sa disposition, mais les 2 matches durant lesquels il a conduit un RC Lens au ralenti depuis janvier à ses 2e et 3e victoires en 2020 (après un succès 1-0 contre Troyes avec Philippe Montanier) ont permis au club d’accrocher l’accession en Ligue 1, même s’il ne faut pas oublier le travail effectué par le staff précédant. Mais Franck Haise, même s’il n’a coaché cette équipe que durant 2 matches, pour des victoires 2-0 sur le terrain du Paris FC et 1-0 à domicile contre Orléans, a bel et bien une part de responsabilité importante sur cette montée. L’équipe n’était vraiment pas au mieux à son arrivée et son changement tactique, passant d’un 3-4-3 à un 3-4-1-2 a remis le Racing sur les rails juste à temps. Son maintien pour accompagner l’équipe en Ligue 1 malgré un statut de novice en tant qu’entraîneur principal à ce niveau a encore pu surprendre voire décevoir ceux qui espéraient l’arrivée d’un grand nom. Mais là encore, Franck Haise présente un bilan qui a de quoi convaincre les plus sceptiques. Le coach lensois sait où il veut aller depuis le début. Il a maintenu ce 3-4-1-2, même s’il n’est pas immuable en fonction des situations, et construit son équipe autour de cette idée, en collaboration notamment avec Florent Ghisolfi. Il prône un jeu vers l’avant qui plait et qui paye. Il s’illustre aussi dans sa façon de manager un groupe au sein duquel la concurrence est forte à de nombreux postes. Avec une 7e place et 27 points pris en 17 journées à la trêve (et un match de retard), les chiffres et le jeu parlent pour lui. A sa réussite, et comme il le fait souvent lui-même, il ne faut pas manquer d’associer l’ensemble de son staff, à l’image de ses adjoints Alou Diarra et Lilian Nalis, Thierry Malaspina coach des gardiens, Laurent Bessière, directeur du département performance, Aymen Djedidi, Vincent Lannoy et Ghislain Dubois à la préparation physique ou encore Alexandre Pasquini à l’analyse vidéo. Seul regret : il est arrivé au début de la pandémie et n’a pas encore eu la chance de coacher le RC Lens devant un Bollaert plein. Dommage, au regard des résultats et du jeu prôné.

Abécédaire :
A comme Accession
B comme Bollaert
C comme Covid-19
D comme Droits TV
E comme Elite
F comme Féminines
G comme Gaillette

F. Queudrue : « Peu importe le joueur que met Franck Haise, il y a l’efficacité »
Des premières touches pour Radovanovic avant l'ouverture du mercato

  • Je suis autant surpris par Haise que par la qualité du recrutement qu'on lui a offert, bravo à tout le staff et à la cellule de recrutement car si l'on avait des pipes sur le terrain, malgré les qualité de Haise, cela aurait été tout autre. Les bons résultats d'un club, surtout sur le court terme car on parle de 6 mois en L1 pour l'instant, c'est le fruit d'un travail collectif dans le club, il ne faut pas l'oublier. Et tout le monde a très bien travaillé depuis l'avant saison à maintenant. Mercato d'été bouclé en grosse partie pour la préparation estivale, bien joué !
  • Il s'agit vraiment de LA révélation de cette saison..quel pif de la part des dirigeants lensois de lui avoir fait confiance !Il y a d'ailleurs un portrait de lui dans le magazine SO FOOT qui nous permet de mieux cerner le personnage..Résumons : de la rigueur ajoutée à des valeurs humaines qui transparaissent chez F.HAISE..grand respect à lui, et si je puis me permettre : à la moindre tempête qui ne manquera pas de surgir à un moment ou à un autre, ne commettons surtout pas l'erreur d'appeler à sa démission !On connaît la musique, hein !
    • Oui il nous faut de la stabilité et s’inspirer d' Angers (Moulin depuis 10 ans), de Rennes (qui n'a pas limogé Stephan quand ça allait mal), de Reims avec Guion, de Strasbourg avec Laurey... on tient le bon avec de la compétence et surtout dans l'esprit lensois donc construisons sur la durée avec lui, et finissons en avec la valse des entraineurs et surtout ne pas pas paniquer quand il y  aura de la tempête en allant chercher des mercenaires ou des des gamellards comme les Kombouaré , Montanier, Boloni, Garcia et compagnie. On a donné, Merci !