Alors que la situation de Mediapro, qui n’a pas payé la 2e échéance de 172 millions d’euros sur les droits TV début octobre, préoccupe grandement l’ensemble du football français, le monde politique commence à se pencher de plus près sur le dossier. Des auditions vont être menées.
C’est Cédric Roussel, député des Alpes-Maritimes, qui a annoncé qu’une série d’auditions allait être menée au niveau de l’assemblée nationale au sujet de contrat de droits TV entre Mediapro et la LFP.  Le groupe espagnol est censé apporter 814 millions d’euros par an jusqu’en 2024 à la Ligue et aux clubs pour les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2. L’ensemble des membres du groupe d’études sur l’économie du sport participera aux auditions avec pour objectif de « placer chacun devant ses responsabilités » et rappeler « Mediapro à ses obligations juridiques. » Le député Cédric Roussel parle de « prise en otage du sport français ».