A partir de jeudi, Clément Michelin, latéral du RC Lens, et le défenseur formé à la Gaillette Modibo Sagnan feront partie des premiers footballeurs français à disputer des Jeux Olympiques depuis la promotion de 1996 à Atlanta. Une aventure à laquelle participait Tony Vairelles, alors joueur du Racing.

Interrogé par So Foot, Tony Vairelles parait presque étonné que la dernière délégation française a maintenant 25 ans. « Quelque part, ça fait plaisir et bizarre à la fois de savoir qu’on était jusqu’à aujourd’hui encore les derniers à avoir participé aux Jeux. Ça prouve qu’on a vécu une opportunité rare. » Les Bleus étaient allés jusqu’en quart de finale, éliminés par le Portugal (2-1). Tony Vairelles affiche toutefois un petit regret sur cette expérience : le manque de partage avec les autres sportifs, l’équipe de France de football ne logeant pas dans le village olympique avec des matches à l’extérieur d’Atlanta (le quart de finale s’était joué à Miami) : « Le seul moment où on a croisé d’autres athlètes, c’était pendant notre préparation sur le campus d’Auburn. On a pu discuter avec des gymnastes, des lutteurs, des boxeurs. C’est le seul petit moment sympa où on a eu l’impression de faire partie de la grande famille du sport. On aurait aimé plus. »