Le RC Lens a raté son derby à Valenciennes ce samedi en s’inclinant 4-2 dans le cadre de la 14e journée de Ligue 2. Les sentiments étaient forcément très divers entre les entraîneurs des 2 camps.

Réginald Ray (entraîneur de Valenciennes) :
« Nous nous savions capables de faire des parties de rencontre de ce niveau, mais nous l’avons rabâché, il fallait pouvoir maintenir la concentration et être solide jusqu’au bout en utilisant nos billes offensives dès que possible. Nous aurions pu faire encore mieux en première période. Nous avons mal négocié certains ballons offensifs. Il faut reproduire ça match après match mais même contre une grosse équipe comme le RC Lens, c’est possible. Quand on dispose de tels joueurs offensifs, il ne faut pas les brider. L’idée est de trouver les solutions dans le jeu. Nous savons que nous avons la capacité de faire mal. Cela aurait dû être encore plus le cas ce samedi même si nous en mettons 4. Je suis fier mais surtout content pour mes joueurs. C’est un groupe qui ne triche pas. Des fois, on peut être décevants, mais les joueurs méritaient cette belle bouffée d’oxygène. »

Philippe Montanier (entraîneur du RC Lens) :
« Avant le match, nous étions 4es et Valenciennes 18e. Au final, on ne voit pas la différence ou alors à l’avantage de Valenciennes. C’est ma déception, ma frustration, ma colère. Au lieu d’avoir une meute de loups comme avant, j’ai eu des agneaux. Nous sommes en dessous de ce que nous avons montré sur les premiers matches. Nous sommes moins dedans, moins ensemble à défendre et attaquer. Il y a eu du déchet technique et quand on accumule un certain nombre d’erreurs… On crève le plafond à ce niveau que ce soit défensivement ou avec le ballon. Nous avions pris 4 buts en 10 matches, depuis nous en avons encaissés 7 en 4 rencontres. Ce n’est pas un hasard. Nous nous reposons peut-être trop sur nos acquis, on pense que notre présence est suffisante pour être meilleurs mais nous ne le sommes pas. Ce qui nous a emmené là, c’est d’avoir des joueurs qui ont les dents qui rayent le parquet mais si on perd ça… Avant nous étions à 100% et là j’ai l’impression que nous sommes à 50%. »

Propos recueillis par Christophe Schaad

A lire également à propos de Valenciennes-RC Lens :
[L2-J14 / Valenciennes-RC Lens (4-2)] Au point mort, le Racing n’y arrive plus
[L2-J14 / Valenciennes-RC Lens (4-2)] Yannick Gomis, un homme dans le match
[L2-J14 / Valenciennes-RC Lens (4-2)] On a aimé / On n’a pas aimé
Des incidents avant VA-RC Lens, 270 sièges arrachés du parcage lensois à son issue
Walid Mesloub et Elhadj Dabo expulsés à l’issue de Valenciennes-RC Lens
Philippe Montanier : « Avant j’avais une meute de loups, là j’ai eu des agneaux »
Aleksandar Radovanovic touché à une cuisse lors de Valenciennes-RC Lens
P. Montanier et R. Ray réagissent à l’altercation W. Mesloub-E. Dabo
Plus de 5 000 supporters du RC Lens avec la visite de J. Oughourlian et A. Pouille
El-Hadji Ba : « Une période de fragilité dans tous les secteurs »