Les secrets de la nouvelle pelouse de Bollaert

Cet été, le stade Bollaert s’est offert une nouvelle pelouse. C’est la société IDverde qui a été chargé d’installer une pelouse hybride au sein de l’antre Sang et Or.


Résultat, le rectangle vert de Bollaert est l’une des meilleures pelouses du championnat. Un investissement ayant couté entre 1,2 et 1,5 million d’euros au club lensois. Armel Bever, directeur de l’agence IDverde, revient sur les secrets de cette pelouse : « On appelait les terrains de l’ancienne génération des terres/sables, car ils étaient composés de 30 % de terre végétale et de 70 % de sable. Désormais, on peut incorporer des fibres pour renforcer le gazon. C’est pourquoi il porte le nom de gazon naturel renforcé. […] Le fait d’ajouter des fibres permet un nombre d’heures de jeu beaucoup plus important. Les terrains se régénèrent très vite car les substrats sont très fertiles. Donc le gazon arraché, sur un tacle par exemple, est vite remplacé. […] Nos clubs nous imposent des objectifs de performance assez élevés pour les pelouses. Par exemple, pour Lens, l’objectif serait d’être sur le podium. Pour le moment, sur le début du championnat, nous y figurons […] Quand on travaille dans ce domaine, que l’on refait des terrains de sport, c’est que l’on est aussi un peu fan de sport. Donc, automatiquement, nous aussi nous avons l’esprit de compétition. »

(Source : France TV Info)

Roger Assalé : « On a cœur de faire un bon résultat »
Après son amical face au RC Lens, Anderlecht ne tire pas « trop de conclusions »