L’UNFP invite les joueurs à envisager une réduction de leurs rémunérations à court terme

Ce mardi avait lieu une réunion entre les représentants de l’UNFP et une délégation de dirigeants de Ligue 1 et de Ligue 2. Cette réunion avait pour but de trouver un terrain d’entente économique pour la saison 2020-2021.


Touchés par la défaillance de Médiapro et le manque de recettes billetteries, les clubs espèrent obtenir de la part des joueurs une baisse de leurs rémunérations. Une demande comprise par le syndicat : « L’UNFP, après échange avec les clubs, rappelle qu’elle est pleinement consciente de la situation. A court terme, l’UNFP invite les joueurs à discuter rapidement avec leurs clubs pour envisager les modalités de réduction de leurs rémunérations afin de sauver le football professionnel fortement affecté par cette crise et pour faire en sorte que la saison 2020/2021 aille à son terme. L’UNFP accompagnera les joueurs et les dirigeants dans leurs discussions dans chacun des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 » a indiqué le syndicat des footballeurs au sein d’un communiqué publié par la LFP.

 

Seko Fofana : « On ne se prend pas pour des stars, on essaye de travailler »
Buteurs-passeurs : calme plat du côté du RC Lens

  • Tout ça est bien joli, mais cela était avant, le covid et mediapro. Mais,aujourd'hui, les clubs vont droit dans le mur,un manque à gagner de 800 millions euros. Les joueurs en sont bien conscients, et je penses qu'ils y aura accord ,bien sur PSG ne craint rien ainsi que L'olympique Lyonnais grâce à son emblématique, président Aulas., les autres on sait pas. Par contre les grands clubs européens vont nous dépouiller. On sera un championnat de seconde zone, Mediapro a fait très mal, a l'époque les amateurs de la Lfp on crut au père Noël ,et certain on prit des primés chapeau, et il se sont barrés. Bon courage mr Labrune. Allez Lens 
  • Il est grand temps que les choses changent et que ces messieurs redescendent d un cran .......trop de pognon dans ce milieu .....ce n est pas d aujourd’hui que je dénonce leur système......trop payé pour ce qu ils fouttent .......quand je pense aux vrais salariés licenciés comme des mal propres pour l intérêt du porte monnaie de l actionnaire.....y a un sacré décalage....espérons que ces prétentieux ne font pas répercutions sur leur métier ......rappelons le , y a pas de quoi paniquer dans ce milieu ......!!!!
      • ils génèrent beaucoup d'argent ? Alors comment se fait il que les clubs ont autant de difficultés financières ? s'ils étaient payés en fonction de la rentabilité d'un club les salaires seraient moins élevés. Tous les clubs n'ont pas le Quatar derrière eux,. ou autres mécènes
    • "Trop payés pour ce qu'ils foutent".. pas vraiment en fait, ce sont des salariés rentables pour leur employeur, ce qu'ils gagnent est forcément inférieur à ce qu'ils font gagner.. Oui, les sommes sont considérables, mais c'est ce milieu qui veut ça, il suffit de voir à combien se vendent les droits tv, de voir le bénéfice/mois d'un club pro pour comprendre. On parle du premier sport mondial,  consommé par des millions de téléspectateurs, logique qu'ils brassent du fric. C'est comme si tu disais qu'un acteur qui explose le box office, ou qu'un groupe qui vends des milliers de disques, remplie des salles tous les soirs gagnent trop  d'argent pour ce qu'ils font. Ils gagnent par rapport à ce qu'ils font gagner, bah les footeux c'est pareil. Comme toujours, tu te trompes de combat, tu devrais plutôt te poser des questions sur le monde ouvrier, sur ton patron qui se fait une marge de porc avec ton smic plutôt que de jalouser des gens qui gagnent leur vie honnêtement.D'ailleurs, sais tu que l'industrie du football produit des emplois?! Environ 35000 grâce à la ligue1. Donc si la ligue se casse la gueule, je pense que les cuisiniers, jardiniers, femmes des ménages des centres de formation feront partie de ce que tu appelles les "vrais licenciés".
      • que penses tu des licenciements chez Michelin, Apès j'ai une idée pour payer les salaires mirobolants des joueurs, quadrupler le prix des places et des abonnements télés ou pourquoi pas faire un football-don   ou faire appel aux artistes des restos du coeur pour sauver le salaire de ces nantis
      • @stan je pense que tu n'as rien compris non plus. Les licenciements chez Michelin c'est triste, mais ça n'a rien à voir en fait... Tu compares l'industrie automobile au sport de haut niveau... C'est comme si j'en voulais à Ed Sheeran de  très bien gagner sa vie en jouant de la guitare alors que le pauvre barmen de mon quartier va perde son travail... Votre raisonnement simpliste (pour ne pas dire nul à chier) consiste à en vouloir aux riches d'être pauvres.. @Rouge direct à raison, les footballeurs sont payés en fonction de ce qu'ils génèrent, ton argument de difficulté financière est totalement bidon. Dans ce cas là, pourquoi il y'a des difficultés chez Michelin alors que les ouvriers qui y travaillent gagnent le smic?! Du coup tu inventes de faux arguments pour plaider ta cause (augmenter le prix des places, etc). En rhétorique ça s'appelle un homme de paille. Va regarder sur google, tu apprendras peut-être l'argumentation par la même occasion.