Ce dimanche à Auguste-Delaune, les Sang et Or ont dû s’arracher pour prendre un point aux Rémois. Bousculé par Reims, Lens reste néanmoins invaincu (1-1).

Ils ont été au top 

Salis Abdul Samed : Il a de nouveau répondu présent en l’absence de Seko Fofana. Le Ghanéen a couvert des hectares et des hectares de terrain avec beaucoup de justesse. Ses passes assurées ont été données dans le bon tempo, très peu de déchet.

Brice Samba : L’assurance sang et or. Même si les Rémois l’ont laissé dans son coin pendant un temps, il est resté vigilant sur cette grosse frappe de Munetsi qu’il a repoussé de la main gauche comme s’il s’agissait d’un ballon de volley-ball. Battu cependant sur le dribble de Balogun qui part ouvrir le score.  Mais cette claquette sur le retourné de Gravillon vaut 2 points.

Loïs Openda : Volontaire, il a tout de même manqué de réalisme face au but. Il n’est pas parvenu non plus à créer du danger face à l’une des moins bonnes défenses du championnat en première mi-temps. Mais cette tête acrobatique pour reprendre la passe de Sotoca est tombée à pic ! Il n’a pas lâché, travail récompensé.

Il a été moins en vue

David Pereira Da Costa : Sa course côté gauche lui a permis d’ouvrir le pied pour tenter de trouver le petit filet opposé. Mais c’est surtout le second poteau qu’il a trouvé. On l’a déjà vu plus inspiré pour aider à la construction. Pas présent dans les bons coups.

Le flop

Deiver Machado : En réalité, on n’a pas eu le temps de le voir. Entré à la 62e minute, le Colombien est exclu 4 minutes plus tard pour ce tacle glissé jusqu’aux pieds d’Ito. D’après le règlement, il s’agit là d’un « anéantissement d’une occasion de but manifeste ». C’est le premier Lensois exclu cette saison.