Le 13 novembre 2002, le RC Lens disputait la 6e journée de la phase de poule de la Ligue des Champions. Les Sang et Or se déplaçaient sur le terrain du Bayern Munich.
Avec un seul point pris en 5 rencontres, le Bayern est déjà éliminé de la compétition alors que le Racing, 3e avec 7 points peut toujours espérer chiper la seconde place du classement à La Corogne, 2e avec 9 unités. Pour cela, les hommes de Joël Muller doivent impérativement l’emporter et espérer une défaite ou un match nul des Espagnols.
En Allemagne, ce sont pourtant les Bavarois qui ouvrent le score grâce à un petit festival de Niko Kovac dès la 6’. A la 19’, sur un centre de Hasan Salihadmidzic, Guillaume Warmuz fait une erreur de main et laisse entrer le ballon dans ses filets. A 2-0, Lens se révolte immédiatement. Thorsten Fink marque son camp suite à un centre d’Adama Coulibaly (20’). A la mi-temps, le Racing est donc mené 2-1.
Au retour des vestiaires, Dagui Bakari égalise à la 54’ après un bon travail de John Utaka. A la 87’, Markus Feulner pense donner la victoire à son équipe, mais Jocelyn Blanchard offre le point du match nul 3-3 dans les dernières secondes de la rencontre (90’).
A noter que cette rencontre sera le premier match sous les couleurs du Bayern de jeunes joueurs allemands : Bastian Schweinsteiger et Philipp Lahm, futurs champions du monde en 2014 avec l’Allemagne.
Lens terminera 3e de sa poule et sera reversé en Coupe UEFA où le FC Porto l’attend.