Il y a 20 ans jour pour jour, le RC Lens s’affirmait un peu plus comme l’un des meilleurs clubs français de l’époque. Un an après avoir décroché le titre national, le Racing gagnait la Coupe de la Ligue.
Les joueurs de Daniel Leclercq n’ont pourtant pas connu que des tirages cléments pour arriver au bout. Il y a d’abord eu une qualification difficile face à l’OM en 16e de finale sur terrain neutre à Caen (1-1, 5 tab 6), puis une victoire 2-0 sur le terrain du Havre en 8e, un succès 1-0 sur la pelouse de Rennes en quarts et une qualification 2-0 après prolongations face à Sochaux en demi-finale. En finale, le Racing retrouve Metz, son dauphin de la saison 1997-1998, dans un Stade de France acquis à sa cause. Lens débute bien la rencontre un Tony Vairelles dangereux dans la surface messine. Sur un coup franc de ce dernier, Vladimir Smicer reprend de la tête mais Lionel Letizi effectue une magnifique parade. Du côté messin, on peine à véritablement inquiéter Guillaume Warmuz, vigilant sur de timides incursions, signées notamment Nenad Jestrovic. Pascal Nouma échoue de nouveau face à Lionel Letizi avant la mi-temps. Le score est de 0-0 avant le retour aux vestiaires.
En seconde période, le Racing prend les devants. Sur une belle ouverture de Valérien Ismaël, Cyril Rool remet de la tête à Daniel Moreira. Ce dernier s’enfonce dans la surface et trouve le but d’un tir croisé (56’). Avec cet avantage au score, le Racing attend le FC Metz pour mieux contrer derrière. Tony Vairelles bute encore une fois face à Lionel Letizi mais le score n’évoluera plus. Le RC Lens remporte la Coupe de la Ligue.
La composition du RC Lens :
Warmuz – Sikora, Ismael, Magnier, Rool – Smicer (Brunel, 80′), Déhu, Dalmat (Nyarko, 90′), Nouma – Vairelles, Moreira (Debève, 77′).