Le RC Lens va intégrer un secteur du foot féminin qui doit encore augmenter ses affluences

A partir de la saison prochaine, le RC Lens aura sa propre équipe de football féminin, via une fusion-absorption avec le club d’Arras, pensionnaire de 2e division. Un football féminin qui cherche encore à éclater pleinement auprès du public français.


En effet, Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, dresse un bilan pour le moment un peu contrasté, particulièrement sur le plan des affluences qui restent insuffisantes à ses yeux malgré le succès de la Coupe du monde organisée en France l’été dernier. « Les affluences sont très modestes, en dehors de Lyon et encore, ça ne dépasse pas 3 000. Le côté spectateurs de la D1 féminine reste à améliorer. On a encore beaucoup de travail », commente-t-il pour L’Equipe. En revanche, le nombre de licenciées augmentent. « En nombre de licenciées pratiquantes, on devrait être à +10 % (sur un an), ce qui était attendu. La compétition a sûrement aidé mais, même sans elle, ce chiffre était latent depuis 7, 8 ans. Et ce n’est pas fini. Les clubs auront de plus en plus de sections féminines car à chaque fois, c’est 50 licenciées en plus. »

Mediapro a rencontré les présidents de L1 et de L2 et a précisé ses plans
Les belles performances de Bayala à l'ACA ne laissent pas de regret autour du RC Lens